A l’heure actuelle, de plus en plus de personnes se mettent au régime sans gluten, exit la farine, les pâtes et tout autre aliment qui en contient. Ce type de précaution alimentaire est-elle justifiée ? Si vous aussi vous vous posez la question de savoir si le gluten est bon ou mauvais pour votre corps, suivez ce petit guide.

Qu’est-ce que le gluten ?

aliments-avec-glutenAvant d’aborder les avantages ou les inconvénients du gluten, faisons le point sur ce que cela représente. Il faut savoir que le gluten se trouve dans certaines céréales comme le blé (pour lequel il représente 80% de sa constitution), mais aussi le seigle ou l’orge. Il s’agit en fait d’un mixte de protéines diverses : les gliadines et les gluténines, ajoutées à des sucres dont l’amidon. C’est grâce à ces molécules que l’on va pouvoir former les pâtes (à pain, pizza, etc…) à partir de farine. Elles agissent comme liant et permettent donc que l’ensemble de la farine se colle pour former la pâte. D’ailleurs, le mot « gluten » vient du mot latin « colle ». En réalité, le gluten est d’une couleur verdâtre, bien que la farine en elle-même soit blanche.

On retrouve en fait de très nombreux aliments à base de gluten puisque la farine sert de constituant à un grand nombre de plats. Ainsi, on en retrouve dans les gâteaux, le pain, les biscuits, mais aussi les pâtes, les hamburgers, dans certaines sauces, etc… La liste est vraiment longue.

 

Est-ce bon ou mauvais ?

le-gluten-bon-ou-mauvaisIl s’agit en fait d’un allergène, donc à éviter pour les personnes qui ont un terrain allergique. Ceci aurait été accentué par le fait que les céréales d’antan ne sont plus les mêmes qu’aujourd’hui et qu’elles auraient subi un trop grand nombre de modifications par les industries agro-alimentaires. De plus, le gluten provoquerait des liaisons de l’intestin chez certaines personnes. En effet, c’est un des responsable de la maladie coeliaque, qui est une maladie auto-immune due à une intolérance au gluten, caractérisée par une destruction d’une partie de l’intestin grêle. De ce fait, les patients qui en sont atteints n’absorbent plus très bien certains nutriments comme le fer (d’où une forme d’anémie peut apparaître), les vitamines ou le calcium. Ce qui créé forcément un déficit dans l’apport alimentaire et peut être source d’autres problèmes.

Les symptômes de cette pathologie peuvent apparaître sous forme de diarrhée et des maux de ventre très fréquents, de gaz intestinaux plus nombreux, d’anémie, de déficit en calcium, etc… Le seul remède à cette maladie est de suivre un régime strict, sans gluten. Les céréales étant les plus faibles en proportion de gluten sont le riz (qui n’en possède presque pas du tout), le fonio, le teff et l’avoine (ce dernier comporte tout de même plus de 20% de gluten). Le problème étant que bien souvent, les céréales sont traitées au même endroit. Cela a pour conséquence d’augmenter la proportion en gluten des céréales qui en possèdent très peu. C’est notamment le cas pour l’avoine et c’est pour cette raison que cette plante est tout de même classée comme faisant partie des céréales contenant du gluten. Elle est donc tout de même déconseillée pour les personnes atteintes de la maladie coeliaque.

Sans pour autant déclencher cette pathologie auto-immunes, le gluten peut aussi apporter des ballonnements et de l’urticaire chez certains individus. Ainsi, l’arrêt ou la diminution de prise d’aliments à base de gluten ne peut pas vous faire de mal, au contraire, vous verrez peut-être un effet positif sur votre corps si vous ne vous sentez pas au top de votre forme. Mais à condition de conserver des repas équilibrés, qui apportent à votre organisme tout ce dont il a besoin pour fonctionner correctement. Si vous voulez en savoir plus sur ce que vous pouvez manger au petit-déjeuner,  nous vous invitons à lire cet article.

Le gluten, est-ce bon ou mauvais ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Baudini